Mot de la direction générale

Le mot qui me vient à l’esprit pour qualifier les services et les projets de notre année est évolution. Depuis sa création, notre organisme n’a cessé de changer, de s’adapter et d’évoluer particulièrement cette année. En ce qui a trait à notre clientèle, nous avons connu une hausse passant de 2 171 à 2 508. Le vieillissement de la population et son désir de demeurer le plus longtemps possible à son domicile viennent corroborer ce constat. Nos démarches plus pointues avec le CISSS Laurentides nous ont permis d’aider un plus grand nombre de personnes en perte d’autonomie et se sont traduites par une augmentation dans certains services. Pour le Carrefour 50+, de nouvelles activités ont été proposées pour les membres dont le nombre est toujours en hausse.

Pour ce qui est des projets, cette année a été fructueuse. Tout d’abord, les ateliers d’apprentissages culinaires pour hommes ont permis la formation de 24 personnes et avec la reconduction du projet, ce sera le même nombre pour l’an prochain. La subvention FRASLA a facilité la traduction des textes en anglais de notre site internet. Une 2e phase pour l’an prochain permettra de poursuivre les démarches amorcées pour la mise en ligne. De plus, La Fondation Familia et la Ville de Saint-Eustache nous ont largement aidés à changer de l’équipement dans la cuisine.

Pour les aînés vulnérables, le projet ne s’était réalisé que les 4 derniers mois l’an dernier. Vous pourrez constater l’ampleur de l’aide apportée pour une année complète. Nous avons soutenu de façon différente des aînés avec des problématiques particulières. Nous sommes toujours impliqués au comité de prévention de la maltraitance envers les aînés et aux différentes instances de concertation relativement à la clientèle aînée.

Finalement, nous avons pu mettre sur papier nos idées et proposé deux nouveaux projets qui verront le jour en 2018- 2019. Le premier se nomme «Appuyons nos proches aidants». Il viendra soutenir de différentes façons les personnes qui aident un proche en perte d’autonomie. Le deuxième s’intitule «Ensemble contre l’intimidation». Ce sera une approche toute nouvelle sous forme de jeu ludique pour informer et sensibiliser les aînés à cette problématique.

Nous sommes prêts pour faire face aux changements et pour nous adapter aux nouvelles réalités. Nous avons une équipe formidable autant au conseil d’administration, à la permanence qu’aux bénévoles. Et l’an prochain, nous envisageons de festoyer afin de souligner le 40e anniversaire de notre organisme.

Ginette Bordeleau
Directrice générale